Le paillage, pratique devenue obligatoire au jardin ?

paillis

Rien n’est obligatoire mais un bon paillage est simplement conseillé voire recommandé ! Le paillage est cette méthode ancienne visant à couvrir le sol de son jardin ou de son potager. Ancienne comme beaucoup de modes qui reviennent en force ces derniers temps, on les avait trop vite oublié !

Un constat simple, la terre doit être couverte

Laisser la terre de son jardin nue n’est pas une bonne idée. Nue, elle est directement attaquée par le lessivage par les pluies, par le vent et la perte de ses qualités nutritives. Nue, elle perd son humus, si riche pour les plantes. Nue, elle ne propose aucune défense pour nos alliés du jardin, les innombrables insectes et autres petits animaux du jardin. Nue, elle laisse l’anarchie s’installer et toutes les « mauvaises herbes » poussent ! Une seule exception, lorsque les graines sortent de terre et que les plantules sont encore trop petits, mais cela ne dure que quelques semaines. Le reste de l’année, paillez !

Le paillage, une pratique essentielle au jardin

Le paillage consiste simplement en la couverture du sol par différents types d’apports (copeaux de bois, herbes sèches, herbes de tonte, paille…). Grâce à cette couverture :

Le sol sera moins érodé

Le paillage constitue une véritable protection contre les intempéries de l’année, Les pluies intègrent la terre plus doucement, vont moins couler en surface et amoindrir la terre. Sur les premiers centimètres se trouve l’humus, si riche. Mais cet humus est fragile et ne résistera pas aux coups répétés de bêches ou d’outils motorisés ni aux intempéries. Sans paillage, la terre se stérilisera petit à petit et il sera difficile de réussir ses plantations.

Les alliés seront protégés

Ver de terre, fourmis, bactéries, cloportes… Un bon paillage leur apportera un havre de paix où ils pourront vivre et (surtout !) travailler pour vous en toute quiétude !

La terre sera nourrie pendant tout l’année

Le purin d’ortie agit comme un coup de fouet, le compost nourrit la terre sur le long terme mais le paillage (végétaux verts et azotés) pourra fournir de la nourriture pour la terre tout au long de l’année. Petit à petit, les herbes de ton ou autres engrais verts se décomposeront en nourriront la terre !

Il retiendra l’humidité

Moins besoin d’arroser donc des économies ! L’évaporation de l’eau et l’évapotranspiration (via les plantes) sera nettement moins importante si la terre a un couvercle au dessus d’elle ! Elle s’asséchera donc nettement moins vite !

La pousse des « mauvaises herbes » sera limitée !

Les plantes s’épanouissent avec la lumière. Si moins de lumière, moins d’adventices ! Et moins de travail pour le jardinier !

Alors, vous savez quoi faire avant l’hiver ?

Cet article a été publié par pierre. 131 lectures