Comment choisir la meilleure voiture hybride ?

voiture hybrideAujourd’hui, acheter une voiture nécessite de réfléchir à plusieurs paramètres que nous n’avions pas forcément à l’esprit il y a quelques années. Une voiture doit certes répondre aux besoins exprimés, mais également consommer le moins de carburant possible dans un soucis économique, et idéalement peu polluer afin de préserver la planète bien évidemment, mais aussi de ne pas se voir attribuer un malus écologique de plus en plus violent.

Avantages d’une voiture hybride

La voiture hybride, sur le marché français depuis plusieurs années, offre un parfait compromis entre voiture dite « classique » et voiture électrique, combinant un moteur thermique et un moteur électrique (ainsi que des batteries). La voiture dispose alors des avantages de l’électrique (baisse de la consommation de carburant, peu d’émission de co2), sans les inconvénients (peur de tomber en panne électrique sur de grands trajets).

De très nombreux modèles sont désormais commercialisés en France, et les prix deviennent de plus en plus abordables grâce à l’arrivée de citadines, comme la Toyota Yaris hybrid, ou encore la Honda Jazz hybride. Bien évidemment, les modèles les plus prestigieux comme l’Audi A8, et de plus en plus de bolides de courses, se convertissent à la motorisation hybride. La preuve en est qu’elle ne dégrade pas les performances de votre voiture !

Et la voiture hybride rechargeable ?

Des voitures hybrides rechargeables, ou encore Plug-In Electric Vehicle, commencent à apparaitre dans les gammes des constructeurs, offrant l’avantage supplémentaire de pouvoir recharger le véhicule sur réseau électrique. Bien qu’extrêmement avantageux, ces modèles restent très onéreux pour l’heure.

A quoi correspond le bonus écologique ?

L’État a toujours souhaité récompenser les véhicules propres et respectueux de l’environnement, c’est pour cela qu’un bonus écologique est attribué à l’achat d’un véhicule neuf, en fonction de la quantité de dioxyde de carbone rejeté par km. De plus en plus, ce bonus tend à se réduire, mais c’est le malus écologique, attribué aux véhicules rejetant plus de 140g/km de co2, qui connait une hausse. Cela a pour but de dissuader l’achat de ce type de véhicule.