Tableau de bord de gestion : piloter votre activité

tableau de bord

Le tableau de bord de gestion est un outil indispensable au chef d’entreprise qui souhaite piloter efficacement son activité. La mise à jour quotidienne ou hebdomadaire du tableau est essentielle. Celui-ci doit fournir au dirigeant différents types d’indicateurs sur l’activité de son entreprise afin de connaître le passé, mais surtout d’anticiper et d’agir pour améliorer l’avenir.

Malheureusement, les trois quarts des PME ne disposent pas de ce type d’outil. Le dirigeant est souvent dans l’action et la réaction, plus que dans l’anticipation. Ceci devrait changer car, avec le développement des systèmes informatiques intégrés, les entreprises disposent désormais d’une grande quantité d’informations. Attention cependant à ne pas vouloir tout contrôler ! Est-il utile de tout mesurer ? Et surtout pour en faire quoi ?

Il importe donc de sélectionner les indicateurs du tableau de bord de gestion. Il existe différentes classifications, et de nombreux indicateurs de gestion à utiliser en fonction de l’activité de l’entreprise :

  • désire-t-on mesurer une quantité ou une qualité ? En tout état de cause, il faudra exprimer cette qualité grâce à un indicateur quantitatif !
  • quel type d’indicateur choisir ? retardé ou avancé ? l’indicateur retardé va évaluer la réalisation de l’objectif alors que l’indicateur avancé va mesurer la cause.

Par exemple : votre CA est un indicateur retardé… mais le nombre d’appels de prospection pourra être un indicateur avancé. Le dirigeant choisira donc souvent comme indicateur avancé, un élément sur lequel il peut agir.. mais pas toujours car l’indicateur avancé n’est pas nécessairement interne ! De plus l’indicateur retardé de l’un peut être un indicateur avancé pour l’autre. (l’activité des mes clients chute… la mienne va certainement être impactée)

Les indicateurs retardés économiques sont les plus courants. Ils mesurent des résultats et des coûts.

Les indicateurs physiques peuvent servir à de nombreuses mesures: production, qualité, commandes, approvisionnement, logistique…

Les indicateurs humains permettent de mesurer la performance des individus.

Enfin, les indicateurs de suivi de projet servent à vérifier l’état d’avancement du projet.

Lors du choix des indicateurs, le chef d’entreprise doit en limiter le nombre. D’autre part, certaines informations sont déjà disponibles s’il existe un contrôle budgétaire dans l’entreprise. Attention aux doublons ! Historiquement, les tableaux de bord sont très orientés « comptabilité » et « production ».

Depuis les années 90, un nouveau type de tableau de bord de gestion est apparu, le balanced scorecard (tableau de bord prospectif) de Kaplan et Norton. Il vise à donner au dirigeant une information plus complète et directement liée à la stratégie de l’entreprise.

Nous en reparlerons dans un prochain article.

 crédit photo : Brian Jackson – Fotolia

Cet article a été publié par christian. 63 lectures