La vie au Moyen-âge : les titres de noblesse

  • Temps de lecture :2 min de lecture

Quand on pense Moyen-âge, on pense immédiatement chevalerie et châteaux forts. Pourtant, la noblesse constitue une partie infime de la société médiévale.

La noblesse, dans la société médiévale, découle d’un besoin de protection face aux menaces incessantes : bandes de pillards, incursions sarrazines sur les côtes méditerranéennes. La vie au Moyen-âge , pénible, ne peut se développer qu’à l’ombre des châteaux forts, où les populations se réfugient à la moindre alerte.

Les familles nobles, dans le Royaume de France, se renouvellent régulièrement. Ainsi, certains combattants sont anoblis après une bataille où leur vaillance les a fait remarquer par le roi ou de grands seigneurs. De même, d’autres familles, vaincues, sont évincées et disparaissent. Les plus anciennes familles descendent souvent d’une noblesse carolingienne.

Charlemagne, pour régir son immense empire, doit s’appuyer sur un pouvoir local fort. Les comtes, nommés par lui, règneront en son nom. Ils s’affranchiront du pouvoir royal déclinant pour transmettre leur charge de façon héréditaire. La garde des Marches, ou frontières de l’empire, est confiée à un marquis. Le duc, à l’époque franque, était un comte disposant d’un pouvoir important. Le titre, durant l’Ancien Régime, sera accordé à des membres de la famille royale.

En Corse, les plus anciennes noblesses sont d’origine romaines, puisque l’île a entretenu des relations étroites avec l’Italie. Jean-Jacques Colonna d’Istria, qui régit la maison d’édition Eponyme, Colonna édition, est ainsi issu d’une famille noble romaine dont l’arbre généalogique remonte à l’an 818.

Si l’ Histoire de la Corse ou encore l’H istoire de la peinture en Corse vous intéressent, nous vous invitons à visiter le site de Colonna édition, Editeur-corse.com