Evolution des stars

Comme tout phénomène né du passé mais persistant dans le présent qui nous entoure, les stars ont su s’adapter, se modifier, et en fait, se conformer aux évolutions des modes et des mœurs qui régissent notre vie quotidienne. Même si en effet, le concept a perdu de son éclat au fil du temps, de son sens originel, il a cependant compensé cette perte de puissance par la « contagion » de domaines qui lui étaient jusqu’à lors inconnus.

Les stars d’aujourd’hui

Il y a d’autres modes d’expression qui se sont créés et qui font que le phénomène de starisation peut passer par d’autres voies artistiques que le cinéma.

En effet imaginer que les gens n’ont plus besoin et ne veulent plus de stars, c’est rêver, ce n’est pas vrai. Il suffit d’aller dans les festivals pour voir comment les gens se ruent sur les stars quand elles sont là et se rendre compte qu’ils ont toujours envie et besoin d’elles.

Certes, on parle encore aujourd’hui de stars du cinéma, mais d’autres secteurs comme le sport, la chanson, la bande dessinée, le monde des affaires et de la politique même, se sont appropriés l’appellation magique.

Ainsi, la presse galvaude à qui mieux l’appellation, et naissent les stars de la bande dessinée (MICKEY et DONALD, POPEYE, TINTIN et MILOU, ASTERIX et OBELIX, FELIX, les SCHTROUMPFS, la Panthère ROSE,…), les musiciens stars de tel ou tel instrument (Sir Yehudi MENUHIN, Yo-Yo MA, Vladimir HOROWITZ,…), les chefs d’orchestre stars (Zubin MEHTA, Herbert Von KARAJAN, Sir Georg SOLTI…), les stars de l’opéra (Luciano PAVAROTTI, Placido DOMINGO, Kiri Te KANAWA, Montserrat CABALLE,…), les stars de l’information (Patrick POIVRE D’ARVOR, Jean-Pierre ELKABACH, Jean-Claude BOURRET, Anne SINCLAIR, Dan RATHER, Peter GANNETT,…), les stars de l’animation télévisée (Jean-Pierre FOUCAULT, Patrick SABATIER, Antoine De CAUNES, Christophe DECHAVANNE, Oprah WINFREY, Bill COSBY, John MADDEN,…), les stars de la météo (Laurent CABROL, Alain GILLOT PETRE, Willard SCOTT…), les stars de la politique (Georges POMPIDOU, François MITTERRAND, Ronald REAGAN…)

On trouve aussi les très nombreuses stars du sport (PELE, Bjorn BORG, Mark SPITZ, Jean-Claude KILLY, Bernhard LANGER, Michel PLATINI, Eddy MERCKX, Ayrton SENNA, Diego MARADONA, POULIDOR, Denis CONNER, John Mc ENROE, Alain PROST,…), les stars du « business » (Paul-Loup SULITZER, Bill GATES, Akio MORITA, Jean-Luc LAGARDERE, Sam WALTON, Zino DAVIDOFF, Alain GOMEZ, Lee IACCOCA, Bernard TAPIE,…), les stars des media (Ted TURNER, Silvio BERLUSCONI, Robert HERSANT, Ruppert MURDOCH,…), les stars des top-models (Cindy CRAWFORD, Stéphanie SEYMOUR, Claudia SCHIFFER,…), enfin la France se devait de se doter des stars de la Grande cuisine (Paul BOCUSE, Michel GUERARD,…).

Le monde des stars, un monde précaire

L’appellation de star est devenue un qualificatif dont les composantes se sont modifiées, lui conférant ainsi, une adaptabilité fort appréciée d’avides utilisateurs, commercialement intéressés. Dès lors,si les fans persistent dans certains cas – généralement liés au milieu du spectacle – le mystère entretenu sur lequel reposait la vie de la star, n’est plus.

Le développement de l’information, et la médiatisation rapide et quasi totale des protagonistes d’un événement, ont eu raison de cette composante principale du mythe de la star.

Aujourd’hui, la star n’a plus rien à cacher, ou plus exactement, ne peut plus rien cacher. A l’inverse des années 10, 20 puis 30 qui virent la naissance de ce phénomène, toute dissimulation serait maintenant presque nocive à la star. Car si elle est star aujourd’hui, c’est avant tout parce qu’elle est médiatisée à outrance grâce aux succès qu’elle remporte, ultra-présente sous les feux de l’actualité, pour des raisons professionnelles et/ou personnelles.

Or, cette information s’étant développée d’une manière qualitative, mais surtout de façon quantitative, la star, pour rester star, doit plus que jamais entretenir avec soin sa propre médiatisation, au risque de voir son éclat pâlir au profit d’une autre.

L’explosion de l’offre médiatique (nombre de stations de radio, de chaînes de télévision, de titres de presse…) a multiplié les possibilités pour les « postulants » au statut de stars. L’attention du consommateur n’est plus concentrée comme auparavant, sur tel ou tel support. Elle est complètement diluée, abreuvée continuellement de nouveaux messages, de nouveaux noms, de nouveaux visages.

C’est pourquoi, en raison de cette concurrence, ceux qui sont parvenus au statut de star doivent sans cesse occuper le terrain de l’entretien du souvenir, pour conserver ce statut tant convoité.

BA All Satrs Magazine est un webzine de l’actualité people du jour. Si vous êtes fans des sars et des célébrités, restez branchés sur notre webzine.

Cet article a été publié par Beautyfan. 43 lectures