Hivernage d’un moteur bateau hors-bord : principales étapes

L’hivernage est une étape primordiale pour garantir la longévité du moteur de votre bateau. Il s’applique sur toute marque et modèle. On va particulièrement s’intéresser aux étapes de l’hivernage hors-bord des moteurs 2 temps et 4 temps.

Les différentes opérations lors d’un hivernage moteur bateau

Le dessalage est le premier processus d’un hivernage moteur hors bord d’un bateau. Il consiste à mettre en marche le moteur dans une bassine d’eau douce durant une demi-heure. Une fois le dessalement terminé, place à la vidange de l’embase, de la pompe pression et au changement du liquide de refroidissement (seulement pour les moteurs 4 temps). Ensuite, quelques pièces devront être remplacées. Il s’agit notamment des filtres à essence et à huile, des joints de vidange et des anodes du moteur. Le décanteur, quant à lui, devra être nettoyé ou éventuellement remplacé selon son état. Enfin, il faut vérifier le niveau d’huile et utiliser une bombe aérosol de protection afin de mettre les composants de votre moteur à l’abri de la corrosion et de l’oxydation.

Conseils de votre spécialiste pour un hivernage de moteur bateau réussi

Le mois de septembre est généralement la période idéale pour hiverner son bateau. Si votre moteur n’a pas été utilisé depuis plusieurs années, mettez-le en marche au moins une fois par an afin de renouveler son carburant. Pour la conservation de ce dernier, l’usage d’un stabilisateur d’essence est conseillé.
Toutefois, si vous n’avez pas les connaissances requises en mécanique, il est conseillé de faire appel à un spécialiste de la prise en charge de moteur de bateaux, car lui seul dispose du matériel et des connaissances techniques pour mener à bien l’hivernage du moteur de votre bateau.

Cet article a été publié par Julie. 52 lectures