Graines F1 ou hybrides et graines bio

achat de graines bio

En matière de jardinage, toutes les graines ne sont pas les mêmes ! L’habitude classique consiste en l’achat tous les ans de ses graines de jardin ou de potager pour l’année en cours. A tel point que les grandes surfaces et jardineries développent une offre de printemps pour la période de « retour aux jardin ». Pour autant, toutes les graines ne se valent pas.

Les graines F1 ou hybrides

Ce sont les plus courantes. Non pas qu’elles soient mauvaises mais elles sont fabriquées par les industriels, grands semanciers du monde comme Syngenta par exemple. Ces graines sont rassemblées dans de petits paquets où est inscrit un petit logo « F1 », obligatoire en France. Ces graines hybrides sortent d’un laboratoire où des variétés de plants différents ont été « mélangés » entre eux pour obtenir la variété la plus « parfaite » possible ; « parfaite » dans le sens des industriels et du marketing : qui pousse vite, productives et peu sensibles aux maladies. Cette pratique de laboratoire visant à créer les « meilleures » variétés se nomme l’hybridation : il ne s’agit pas de manipulation génétique comme les OGM (Organisme Génétiquement Modifié) mais simplement de manipulations et reproductions en laboratoire entre plusieurs plants. Cette hybridation conduit à la vente aux particuliers comme aux professionnels de l’agriculture (même dans l’agriculture biologique à moins d’une utilisation de graines bio).

Des graines non reproductibles et non adaptées

Ces graines sont le produit de manipulation en laboratoire industriel. Dans l’écrasante majorité des cas, ces graines ne produisent elle-même pas de nouvelles graines, elles ont été formatées pour cela. Cela signifie que le plant né de cette graine ne pourra donner de nouvelles graines et de nouveaux plants ; elles ne sont pas reproductibles. Cette technique est très efficace pour que l’on rachète des graines tous les ans, un vrai scandale, non ?

Deuxième inconvénient : elles peuvent être achetées de Quimper à Marseille, de Bordeaux à Strasbourg ou Lille ou Paris et ce sont les mêmes. Cela signifie qu’elles ne sont absolument pas adaptées au climat local et aux maladies potentiellement et régionales, elles sont uniquement protégées contre une moyenne climatique et sanitaire. Si le climat est un peu particulier ou la météo de l’année un peu capricieuses, ça ne donnera pas grand chose !

Mieux vaut se diriger vers la production de ses propres graines, reproductibles et adaptées ou l’achat de graines bio et souvent reproductibles dans des enseignes comme Biau Germe, La ferme de Saint-Marthe, Germinance…

Cet article a été publié par pierre. 103 lectures