3 extraits fermentés à essayer dans son jardin !

pissenlit

Nous en parlions encore récemment, les extraits fermentés ou purins sont des préparations maison qui peuvent jouer différents rôles dans l’entretien de son jardin amateur. Il peut s’agir de stimulants ou de lutte contre les insectes ravageurs ou contre les champignons. Dans tous les cas, les extraits fermentés sont des moyens préventifs de lutte et non curatifs. Si certains peuvent avoir un effet direct sur les insectes ravageurs ou les champignons, ce n’est pas habituellement dans cet état d’esprit qu’on les prépare. Au même titre que d’autres amendements du sol biologiques et totalement naturels, les purins sont à inscrire au panel de nos outils libres du jardin. Totalement gratuit et particulièrement efficaces, on aurait tord de s’en priver, non ?

Le purin d’ortie

Probablement le plus connu, ce purin est un stimulant pour les plantes. Il est inutile d’en mettre trop souvent sur les plantes mais cela leur donne un coup de fouet bienvenu. Très riche en azote, ce purin permet la reprise après repique ou une abondante foliation (beaucoup de feuilles) en début de culture. 1kg à 1,5 kg pour 10 litres d’eau de pluie (non chlorée) ! A utiliser dilué à 10% ou 5% en insecticide (si, si, si, le purin d’ortie est aussi insectifuge!)

Le purin de pissenlit

Le pissenlit est riche en K (phosphore) et est très utile pour la fructification des plants, on le donne souvent au printemps aux arbres fruitiers ou aux fraisiers, framboisiers… Il peut être associé aux autres purins. 1 kg pour 10 litres d’eau de pluie. Dilution à 20% ! Contrairement au purin d’ortie où l’on retire les racines, le pissenlit tout entier pourra être utilisé !

Le purin de consoude

La consoude est probablement la plante la plus homogène en constituants, lorsqu’elle est utilisée en purin (on peut d’ailleurs l’utiliser en paillage ou dans le compost). Elle est riche à la fois en Azote, Potasse (N) et Phosphore (K) ainsi qu’un certain nombre d’oligo-éléments indispensables. On l’utilise souvent en complément avec le purin d’ortie. 1 kg pour 10 litres d’eau de pluie. Dilution à 10% ou 15% !

On n’oubliera pas les purins de fougères (insecticide), prêle (fongicide) ou de gourmands de tomate…

Cet article a été publié par pierre. 69 lectures