Un scénario d’énergies 100% renouvelables en France ? De quoi s’agit-il ?

eoliennes

Au printemps 2015, l’ADEME (Agence nationale De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) avait sorti un rapport, controversé et (un peu) révolutionnaire, sur la possibilité d’une injection massive d’énergies renouvelables dans le mix énergétique français.

3 scenarii pour une véritable transition énergétique

Un scénario 40%, un scénario 90% et un scenario 100% énergies renouvelables à l’horizon 2050 étaient alors sortis de terre. L’ADEME est une agence nationale créée en appui du gouvernement qui a pour but de fédérer les synergies et de développer une politique environnementale viable de réduction de la consommation énergétique en France, proposer de nouvelles solutions, développer des marchés alternatifs… Ce rapport officiel avait été commandé par le gouvernement et ses conclusions, au moment de la sortie du rapport, avaient pour le moins été passées sous silence. Mais un tel rapport, avec l’approche de la COP 21, a vite été déterré par nombre d’acteurs majeurs du climat.

Le nucléaire présenté comme une solution à tous les maux

Nombre de français pensent que le nucléaire est une solution d’indépendance énergétique pour la France. C’est du moins comme tel que ça a été présenté à l’époque où les principaux programmes ont été lancé. Même si la réalité est largement controversé, il semble bien que le nucléaire n’apporte pas de réelle solution sur cette question. Plus récemment, on a parlé du parc nucléaire comme d’une solution pour se prémunir des émissions de GES (Gaz à Effet de Serre). Il est vrai que, sur cette question précise, le nucléaire ne produit presque aucun GES mais c’est l’énergie d’un point de vue global qui doit être observée et, de ce point de vue, l’énergie nucléaire (transport, extraction, stockage…) est loin d’être aussi irréprochable que cela…

Un scenario 100% renouvelables à peine plus cher que le nucléaire ?

Dans le rapport de l’ADEME, il a été calculé que la « solution 100% renouvelables » serait à peine plus chère que la solution « entretien de la solution essentiellement nucléaire actuelle ». Cela signifie non seulement que la France pourrait passer à un système d’approvisionnement énergétique complètement renouvelable (éolien, solaire, hydro-électricité, biomasse…) d’ici 2050 mais également que cela ne coûterait finalement pas vraiment plus chez que de garder le système actuel et de l’entretenir (l’entretien du parc nucléaire coûterait une petite fortune) !

Cette information est clairement la plus importante et pourrait dès lors faire pencher la balance ! Moins cher sur le long terme et nettement plus écolo ! On y va quand ?

Cet article a été publié par pierre. 65 lectures