Costa Rica : vers 100% d’énergies renouvelables en 2016 ?

centrale-hydro

Voilà au moins 1 pays dont on va beaucoup parler dans les semaines, mois ou années à venir ! Le Costa Rica a comme objectif clair et net d’atteindre les 100% d’énergies renouvelables en 2016 ! En 2015 (de janvier à octobre), 98,7% de l’énergie produite était renouvelable ! Enfin un pays avec un vrai objectif de réduction des émissions des gaz à effet de serre réalisable et concret (même si l’énergie n’est pas le seul domaine où les GES sont émises, loin de là).

De bonnes ressources naturelles

Alors il est vrai que le Costa Rica possède des avantages certains : du vent sur les hauteurs (l’énergie éolienne est la 3ème source d’énergie du pays), de nombreux cours d’eau et des barrages hydro-électriques pharaoniques (1ère source du pays), des volcans et une activité géothermique intense (l’énergie géothermique permet de produire chaleur et électricité et d’être la 2ème source du pays). L’énergie photovoltaïque apporte un petit complément non négligeable. En 2014, des centrales thermiques (énergies fossiles) fournissaient plus de 10% de l’électricité du pays ; l’objectif est qu’elles n’en fournissent plus dès 2016 !

Un vrai projet vert !

L’enjeu est tout simplement de devenir la première nation mondiale « 100% énergies renouvelables » en 2016. Mais l’enjeu est aussi de devenir la la première nation neutre en carbone (émissions/stockage = 0) en 2021 ! Un vrai objectif difficile à atteindre mais réellement ambitieux (si l’on pense aux ambitions frileuses et misérables de nombre de pays pour la COP 21) ! Un projet hydro-électrique (Reventazon) en est à ses derniers coups de pioches alors qu’un autre est dans les cartons (El Diquis). Ce projet pose de nombreux problèmes avec notamment les indiens de la région sans compter les conséquences pour la faune et la flore locales… L’équilibre entre les énergies vertes, la protection des ressources locales et de l’environnement et des populations locales est compliqué à trouver mais cela vaut le coup, non ?

Cet article a été publié par pierre. 32 lectures