Le dérèglement climatique inquiète-il les français ?

Dans 2 mois, c’est la COP 21. Même si ce rassemblement onusien pour la baisse des émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) est avant tout politique avant d’avoir une résonance énergétique voire écologique, il est probable que la cause avancera et que l’on parlera de plus en plus des risques de changements climatiques pour la planète.

La discussion semble déjà inquiéter…

Dans une étude faite par l’IFOP pour le WWF (World Wide Fund), le fonds mondial pour la nature, plus de 70% des français estiment que le dérèglement climatique aura un impact sur leur mode de vie et leurs habitudes quotidiennes.

Cette pensée n’est pas récente et les français ont depuis longtemps cette impression que « le mal se rapproche ». Mais il semble bien pour autant que cette impression se fasse plus pressante. Les français, comme probablement beaucoup d’autres citoyens du monde, craignent les événements météorologiques exceptionnels (ouragans, inondations…) qui ont largement tendance à se banaliser ces derniers temps…

La COP 21 à la rescousse ?

D’un point de vue politique, la COP 21 aura lieu dans moins de 2 mois, à Paris. Les pays participants avaient jusqu’au 01/10/2015 pour remettre leurs contributions à l’effort mondial en matière de diminution d’émissions des GES (dont le fameux CO² ou le CH4, méthane). Il est possible que ce ne soit pas suffisant pour rester sous la barre des 2° d’augmentation de la chaleur de la Terre mais c’est en tout cas un effort mondial… Les initiatives citoyennes se développent de plus en plus et, simplement avec un appui financier de l’état, les énergies renouvelables ou les initiatives solidaires ont le vent en poupe ! C’est le cas par exemple de cette usine de méthanisation installée dans la communauté de commune de Thouars… Peut-être que ce sont ces initiatives-là qui auront un vrai poids dans la bataille contre le climat…

Cet article a été publié par pierre. 32 lectures