Le diesel, dans la ligne de mire du gouvernement ?

Depuis longtemps dans la ligne de mire des écologistes, le carburant diesel devrait clairement être mis à l’amende dans les prochaines années…

Pollution et scandales

Le diesel est synonyme de pollution outrancière. Il est actuellement le carburant pétrochimique le moins cher devant l’essence classique ou sans plomb mais le plus polluant en termes d’émissions de particules et de CO². Dans un contexte où l’on cherche à limiter ces émissions (COP 21 oblige!) et réduire la pollution en France (les pics de pollution sont de plus en plus fréquent !) et où le scandale Volkswagen a un retentissement considérable, le gouvernement cherche des solutions et on parle du diesel comme bouc émissaire.

Réduire petit à petit le favoritisme de la fiscalité du diesel

Il est vrai que la France est le pays le plus « dieselisé » du monde, eu égard notamment à sa fiscalité intéressante. La différence entre le diesel et l’essence est actuellement de 15 centimes par litre, à la production le coût est le même. S. Royal avait parlé d’un alignement du prix du diesel sur l’essence pour 2020. C’est loin d’être acté mais la voie de l’alignement petit à petit semble privilégiée. Cela pourra notamment avoir pour effet de développer l’attractivité des transports en communs ou des solutions alternatives comme la voiture électrique ou hybride…

Cet article a été publié par pierre. 34 lectures