La pollution intérieure : nos meubles sont-ils responsables ?

Le débat n’est pas nouveau. Nos meubles actuels, pour être peu chers et pouvoir être changés régulièrement, ne sont pas en bois massif. On trouve toute sorte de choses dans nos meubles : colles, résines, polluants divers et finalement peu de bois !

Les meubles et les COV

Les COV, vous voyez ce que c’est ? Les COV ou Composés Organiques Volatils sont de minuscules, microscopiques polluants qui entrent au plus profond de nos poumons et qui sont à l’origine de nombre de nos maux actuels. Ils viennent essentiellement de la chimie moderne et de l’industrialisation à marche forcée qui règne aujourd’hui. Sympa, non ? Les meubles des grandes enseignes mondiales sont tous faits de COV. Lorsqu’ils sont montés (le faire dans un lieu aéré), il est bon de les placer quelques jours dans un garage ou même dehors pendant 1 semaine pour qu’ils perdent un peu de ces COV, plus nombreux à se dégager dans l’air les premiers jours. C’est surtout pour les enfants que cela devient un problème ! Dans les chambre d’enfants, pensez à aérer un maximum et à n’utiliser, si possible, que des meubles en bois massifs (sans adjuvants) ou peu traités et des peintures sans solvants (le label Ecolabel est fait pour vous diriger et vous donner une indication). C’est compliqué mais il y va de la santé de nos enfants !

Les autres polluants intérieurs

Particulièrement nombreux, ces polluants accompagnent une bonne ou moyenne qualité de l’air intérieur. Il y a quelques années, l’ADEME (Agence nationale De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) avait fait une étude sur la pollution intérieure. On s’était alors rendu compte que nos intérieurs était autant, si ce n’est plus, pollué que l’extérieur de nos habitations. Depuis, ce problème est presque devenu « cause nationale »… Humidité, moisissures, COV, solvants, pollens, poussières… Il est essentiel de bien aérer son logement et de posséder une ventilation mécanique contrôlée (VMC) en bon état de marche, bien entretenue et non bouchée !

Cet article a été publié par pierre. 62 lectures