Les bienfaits d’un potager dans le jardin

« Les tomates n’ont pas de goût » peut-on souvent entendre… Il est vrai que les fruits et légumes n’ont pas le même goût s’ils ont suivis les circuits industriels classiques ou non… Certains oui mais la plupart, non ! On le sent bien. En ce moment, il y a une mode et une volonté assez claire de revenir à une transparence et une proximité des denrées que l’on ingurgite. Du moins, lorsque c’est possible ! Pour cela, lorsque l’on a un peu de terrain, il est possible de se faire un petit ou non potager dans lequel on va pouvoir faire pousser tout ce que l’on souhaite ! Sans non plus aller forcément vers l’autonomie alimentaire, on peut choisir de se faire plaisir et de cultiver qualitativement sans pesticides les fameux « légumes d’antan », du moins les quelques espèces que l’on voudrait redécouvrir !

De vrais avantages éconologiques

Le plaisir gustatif s’accompagne logiquement d’un plaisir de cultiver avec ses propres mains fruits et légumes savoureux que l’on aura plaisir à manger ! C’est d’autant plus vrai si l’on des enfants !

Tout ce que l’on pourra cultiver dans potager sera autant de choses en moins que l’on devra acheter dans le commerce. Avoir un potager engendre donc de vraies économies pour le porte-feuille. Plus on aura de place, plus on pourra cultiver d’espèces variées ou en quantité et donc plus on fera d’économies. D’autant que les méthodes bio pour faire pousser les légumes se font à base de récupération et de réutilisation. La récupération d’eau de pluie, le paillage ou la réalisation d’un compost ne coûtent quasiment rien et sont particulièrement efficaces !

D’un point de vue écologique, c’est un peu la même chose. Les fruits et légumes non achetés dans le commerce ne seront pas transportés, arrosés, conservés, couverts de pesticides et autres polluants. C’est donc une vraie économie pour la planète également ! En terme de pollution, l’agriculture est une source importante…

Et la santé ?

On sait ce qu’on cultive, comme cela a été fait, pourquoi et ce dont sont fait les fruits et légumes dans nos assiettes ! Pour la santé, le principe de précaution s’impose et moins on ingurgite de pesticides et autres produits cancérigènes, mieux c’est même si les doses présentes dans les fruits et légumes industriels ne sont pas mortelles.

Indirectement, les sols seront moins pollués et cette pollution ira moins dans les nappes phréatiques, là où on prend l’eau pour la boire ou se laver. Les circuits courts seront encouragés et les petits producteurs pourront se féliciter de cette meilleure image de leur profession…

De même, s’occuper de son potager est une activité physique modérée mais réelle. Cela ne pourra que faire du bien à nos organismes ! Alors, qu’attendons-nous ?

Cet article a été publié par pierre. 74 lectures