Comment bien entretenir la chaîne de votre moto

Remontez une file de motos et vous serez surpris de voir le mauvais état dans lequel sont la plupart des chaînes. Un fait remarquable, car cette pièce fait somme toute en sorte que la puissance du bloc moteur soit transmise à la roue arrière. Beaucoup de motocyclistes ont la bouche plein de techniques de tuning et de cv mais négligent d’entretenir la chaîne, avec pour conséquence de ne pouvoir utiliser de manière optimale les performances de leur engin. Une chaîne mal entretenue et insuffisamment lubrifiée consomme en effet des cv en surabondance.

Des études ont montré que peu de motocyclistes savent comment ils doivent entretenir leur chaîne. Le manuel d’une moto ne donne généralement que peu d’explications à ce sujet. Étrange, car chaque livret d’instruction reprend le graissage de cette même chaîne dans son tableau d’entretien. Une chaîne bien entretenue aura en outre la vie plus longue. Vous évitez ainsi un remplacement rapide de la chaîne.

chaine moto

Préparation

La procédure la plus évidente est d’asperger copieusement la chaîne avec l’un ou l’autre lubrifiant. Mais ce qui paraît simple, ne l’est généralement pas. L’un lubrifiant n’est pas l’autre et graisser sans préparer soigneusement l’opération n’a pas de sens. Il faut davantage pour exécuter correctement le travail. Le premier point sur la liste des préparatifs est très agréable. Faire un petit tour d’une dizaine de kilomètres pour réchauffer la chaîne, on ne peut pas appeler cela travailler. Une chaîne chaude dissout non seulement plus facilement la saleté, mais laisse aussi pénétrer beaucoup mieux le lubrifiant frais entre ses maillons. Et c’est précisément ce que nous voulons.

De retour à l’atelier, nous pouvons commencer. Pour pouvoir atteindre la chaîne facilement, vous devez pouvoir faire tourner la roue arrière librement. Si l’engin n’a pas de béquille centrale, achetez-en une convenable. Placer votre moto sur des blocs ou d’autres appuis non professionnels présente en effet des risques. Avant même de vous en rendre compte, votre moto est endommagée. Dans le pire des cas, la moto bascule à l’improviste pendant que vous y travaillez et vous vous retrouvez en dessous. Une béquille de qualité ne coûte pas tellement cher et vaut certainement son argent si vous voulez conserver votre moto en top-condition.

Veillez à votre propre sécurité

Avant même de donner le premier tour à la roue arrière, vous devez bien réaliser que ce travail n’est pas sans danger. Le mouvement de cisaille de la chaîne et de la roue dentée est suffisamment fort que pour provoquer d’un seul coup de graves blessures. Des vêtements qui pendent peuvent également être agrippés et causer de sérieux problèmes. Vous disposez bien de dix doigts mais si vous ne faites pas bien attention, vous risquez d’en perdre quelques-uns. Prenez donc tout votre temps et faites attention à chaque mouvement que vous faites, afin d’éviter des conséquences désastreuses.

Nettoyer

Un système d’entraînement par chaîne ramasse pas mal de saletés sur les roues dentées et les maillons. La combinaison de poussière et de graisse fonctionne parfaitement comme produit récurant et c’est précisément ce que nous ne voulons pas. Un nouvel ensemble de chaîne coûte trop cher pour cela. Le nettoyage de la chaîne et des roues dentées peut se faire très simplement. La manière la plus utilisée – et à notre avis encore toujours la meilleure – est de brosser le mécanisme d’entraînement avec de l’huile diesel ou du pétrole. Vous n’avez pour cela besoin de rien d’autre qu’une brosse de peintre et un petit bocal. Brossez jusqu’à ce que la chaîne et les pignons paraissent tout à fait propres et séchez les ensuite avec un essuie propre. Répétez l’opération jusqu’à ce que toute la crasse soit partie. Celui qui n’a pas envie d’attaquer ce travail à la brosse, peut utiliser un spray. Mais il est important dans ce cas d’utiliser le bon produit. N’utilisez que des sprays spécialement conçus. Le fabricant du spray pour chaînes a certainement ce qu’il vous faut dans sa gamme. Vaporisez la chaîne et les roues dentées avec le spray, laissez travailler le produit pendant quelques minutes et essuyez ensuite le tout avec un chiffon. Répétez ces opérations jusqu’à ce que la loque reste propre. Si vous voulez y consacrer le temps, vous pouvez aussi à l’occasion retirer le protège-chaîne à hauteur du bloc moteur. Vous serez étonné de voir toute la crasse qui s’est accumulée autour de la première roue dentée. Eliminez ces saletés de la manière prescrite ci-dessus.

Lubrifiants

Le graissage de la chaîne est en soi un travail facile. Vous avez besoin pour cela du spray qui convient. Malheureusement, l’on trouve de tout sur le marché. Tous ces produits lubrifient, c’est un fait, mais certains salissent parfois tout l’arrière de la moto. Un bon conseil ne coûte cependant pas cher. Demandez à votre dealer quel spray il utilise et tenez à l’oeil la distribution du produit. Si le résultat vous satisfait, vous pouvez certainement racheter le même produit chez lui. Ici aussi, l’expérience est la meilleure école. Mais nous nous égarons, cette chaîne n’est toujours pas graissée.

Graisser

Le graissage proprement dit ne dure que quelques secondes à peine. Tournez la roue en sens inverse de la marche et vaporisez le lubrifiant sur les rouleaux de la chaîne, juste au moment où ils lâchent la roue dentée. Veillez à ce que la chaîne passe trois fois à l’embouchure de la pipette de graissage. Lubrifier davantage n’est pas nécessaire et même déconseillé. Le surplus de graisse va en effet favoriser l’accumulation de saletés. Laissez ensuite reposer la moto pendant quelques heures. De cette façon, le lubrifiant aura le temps de bien pénétrer dans la chaîne et la graisse se détachera moins facilement de la chaîne.

Fréquence des graissages

La fréquence à laquelle ces opérations doivent être répétées dépend très fortement des conditions dans lesquelles vous utilisez votre moto. Durant les périodes de sécheresse, il suffit de traiter la chaîne tous les 750 kilomètres. Durant les périodes humides, (saison des pluies chez nous), un intervalle plus court est préférable. Si vous utilisez un lubrifiant de couleur blanche, vous pourrez vérifier plus facilement l’état de la chaîne. La règle veut que les rouleaux de la chaîne soient toujours recouverts d’une petite couche de lubrifiant.

Tension

La tension de la chaîne est au moins tout aussi importante. Dans le carnet d’instructions, vous trouverez certainement toutes les données nécessaires. Faites bien attention à ce que la roue arrière soit toujours droite dans le sens de la marche de la moto. Si ce n’est pas le cas, la moto se pilotera moins facilement et le frein arrière s’usera inutilement. Montez toujours une goupille pour couvrir l’essieu arrière et veillez à ce que les tendeurs de chaîne soient bien tendus.

Plus de conseils d’entretien sur le site : www.moto-magazine.net