Bassin Arcachon : Si avant fin août, tu as pas passé le test SEO, t’as raté ta vie !

Jacques Séguéla n’aurait pas pu dire mieux. On est en plein mois d’août, le temps des vacances, de la plage, des coups de soleil et des bouquins au coin de la piscine mais pour les professionnels du tourisme on est en plein rush, c’est la pleine saison, celle qui fera que 2014 sera correcte ou très inquiétante pour tout le reste de l’année, c’est le moment à ne pas rater alors la fatigue, le stress n’empêche pas les cerveaux des chefs d’entreprise du bassin d’ Arcachon de fonctionner à plein régime !

nouveau départ SEOMais après le beau temps, la pluie. (nouvel adage)

Après la haute saison, c’est la saison morte et le Bassin d’ Arcachon sait particulièrement de quoi il parle quand on exprime le terme basse-saison.

Si en été, c’est l’orgie de touristes, dès octobre, ce sont les plus affutés des professionnels qui pourront encore tirer quelques bords au milieu d’un temps économique très calme.

Leurs sites web professionnels peuvent suppléer à la perte de vitesse, allons même un tout petit plus plus loin. En y réfléchissant bien, leurs sites web doivent suppléer à leurs besoins sinon, quelle est la raison de leurs existences ?

Les chefs d’entreprise du Bassin d’ Arcachon ont maintenant bien compris que le site carte de visite était une perte de temps et d’argent, ce qu’il faut c’est un projet web rentable avec un site comme fer de lance de leur communication web.

Mais pour ce faire, il faut que le site soit propre, bien construit non sanctionné et non sanctionnable par Google, le premier moteur de recherche au monde.

Comment faire pour que des patrons du Bassin d’ Arcachon, qui ont autre chose à faire que de se former au référencement, puisse savoir rapidement et gratuitement si leur site est sanctionné ou non par Google ?

C’est simple, ils utilisent un outil audit SEO anti sanction Google de l’agence Sabattini. (vous savez, celui qui est premier sur Google sur « référencement Arcachon »)

Cet article a été publié par sabattini. 68 lectures