Qu’est-ce qu’un chauffe-eau solaire ?

Le soleil est une source de lumière naturelle, gratuite, propre et renouvelable. Le chauffe-eau solaire est un appareil qui se sert de cette source de lumière pour réchauffer l’eau sanitaire des logements. Cette eau est utilisée dans la douche, le WC, la cuisine, etc. Généralement, ce dispositif se compose d’un panneau photovoltaïque ou thermique, d’un réservoir permettant de stocker l’eau chaude et de plusieurs accessoires notamment une pompe et la régulation thermique

Un dispositif de chauffage qui utilise de l’énergie propre

Le chauffe-eau solaire utilise la lumière du soleil pour chauffer directement l’eau sanitaire d’un logement. Il s’agit d’un dispositif qui permet de réaliser de sérieuses économies d’énergie, car l’ensoleillement d’1 m² de toit correspond à 100 m3 de gaz naturel ou 100 L de mazout, soit 1 000 kWh/an. Cette énergie est suffisante pour chauffer entre 50 et 70 % d’eau sanitaire. Cette eau peut également servir à alimenter le lave-vaisselle et le lave-linge.

En moyenne, un chauffe-eau solaire coûte 5 500 euros TTC, avec l’installation.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire ?

Le capteur du panneau thermique posé sur le toit du logement absorbe la lumière du soleil puis la transforme en chaleur, qui sera transmise au réservoir d’eau par le biais d’un circulateur ou d’une pompe. Lorsque le capteur est plus chaud que l’eau disponible dans le réservoir, la régulation thermique déclenche l’échange entre le capteur et l’eau. Ce dispositif permet donc d’éviter la perte de l’électricité

Les capteurs des panneaux solaires fonctionnent correctement en été, période au cours de laquelle le soleil brille pendant des heures et le ciel est sans nuages. Le rendement est plus renforcé à midi, lorsque le soleil est au zénith. Cependant, les capteurs fonctionnent aussi pendant les autres saisons. Rappelons que le rendement des capteurs est optimal lorsque le panneau est incliné à 35 ° par rapport à l’horizon.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé d’équiper le dispositif d’un système d’appoint. Ce dernier prend le relai lorsque le ciel est couvert toute la journée et que l’ensoleillement n’est pas suffisant. Grâce à ce système, vous aurez de l’eau sanitaire tout au long de l’année.

Cet article a été publié par hugo. 70 lectures