Pointeuse : amie ou ennemie des salariés ?

L’installation d’une pointeuse ne passe jamais inaperçue. Premièrement parce qu’il est nécessaire d’obtenir un certain nombre d’autorisation pour la mettre en place – notamment avec les représentants du personnel – et deuxièmement parce que ce système est systématiquement perçu comme un élément de surveillance envers les salariés.
Pourtant, bien utilisée, une pointeuse peut-être un atout pour l’Entreprise.

Régler sa pointeuse de façon juste

La raison de cette crainte de la pointeuse vient du fait qu’elle soit souvent mal réglée (par erreur, ou non) lors de sa mise en place.
Une pointeuse correctement réglée doit comptabiliser les heures d’entrée et de sortie de chacun. Mais il arrive que certains services ne prennent pas en compte les minutes où l’employé est arrivé en avance (par exemple, un employé pointant à 7h45 sera enregistré comme commençant à 8h) mais comptent bien les minutes de retard (un employé arrivant à 8h02 sera enregistré comme étant arrivé à 8h30, voire pour certaines machines, à 9h). Ces mauvais réglages sont dû au fait que la pointeuse table sur des cycles de 30 minutes.
Ceci n’est pas une fatalité, car une pointeuse bien réglée est en mesure de fournir des données beaucoup plus précises.

Mieux s’organiser avec une pointeuse

Pour le personnel des Ressources Humaines, une pointeuse peut être un véritable outil, permettant de calculer les heures réellement attribuée à une tâche, et évitant certaines débordements, dans un sens comme dans l’autre. N’oublions pas que gérer les emplois du temps d’une centaine de salariés travaillant en décalé peut vite devenir compliqué sans système informatique adéquat!
La pointeuse permet alors de replacer les heures supplémentaires, ou les heures dues à l’entreprise, et de moduler, ainsi, les emplois du temps et salaires de chacun, en fonction du travail effectué.

Avant de condamner la pointeuse, mieux vaut donc lire le mode d’emploi de cette dernière. Cependant, pour de toutes petites structures, celle-ci est peut-être superflue. On privilégiera donc la pointeuse aux entreprises employant du personnel sur des horaires décalés, ou bien aux société employant plus de cinquante salariés.

Cet article a été publié par Fabien. 57 lectures