Immobilier : Les tendances du secteur

Immobilier Tunisie : prix et enjeux environnementaux

Avec un bon pourcentage dans l’ensemble de leur  patrimoine placé dans l’immobilier, les Tunisiens peuvent être qualifiés de sincères mordus de la pierre, On comprend alors mieux pourquoi le prix de l’immobilier ne fait que monter et ce n’ importe où dans le territoire tunisien.

Le bien immobilier en Tunisie ne cesse de grimper pour atteindre une valeur plus que le double comparant à  son prix enregistré il y a dix ans.
Comment peut-on interpréter une croissance d’une telle ampleur ? Sur le plan pratique, deux paramètres structurels déterminent le prix de l’immobilier en Tunisie : l’inflation globale des biens et services  qui touchent bien évidement le coût de la construction et de l’autre partie nous avons  l’environnement du bien immobilier.

On estime donc l’environnement, en terme de simplicité  d’accès et abondance des moyens de transport (Bus, métro, train, …), le voisinage des commerces et des établissements éducatifs, le niveau de proximité au centre-ville… et la présence d’espaces de détente et de loisir. Les éléments secondaires qui influencent la valorisation d’un logement sont les accessoires qui y sont installés  et leur coût  de  fonctionnement  et d’entretien.

Le marché des logements étant un marché où les tarifs sont spécifiés librement, entre les enchérisseurs et les annonceurs, les prix ont tendance à fluctuer en fonction d’autres paramètres  classés externes (circonstance économique ou politique éventuellement).

Appartement haut standing Tunisie : des prix à la hausse

Le standing de l’immeuble est aussi un facteur de taille,  la qualité de la structure du bâtiment, la finition  et les prestations rattachées (gardien, élévateur, interphone, entrée sécurisée,…)  y jouent un grand rôle et permettent de spécifier  la gamme de prix dans laquelle le bien se positionne.

Les appartements haut standing en Tunisie ont enregistrés les prix les plus élevés dans la partie  de la  banlieue nord de Tunis jusqu’à trois mille Dinard Tunisien le mètre carré  aux berges du Lac et à Carthage.

Cet article a été publié par Hela. 56 lectures