La musique au cinéma

Depuis plusieurs décennies, la musique a été introduite dans le cinéma pour donner plus de vie aux histoires racontées dans les films. Elle fait donc partie des étapes de réalisation des films. Elle est choisie par le producteur et/ou le réalisateur du film. On parle de BO (bande originale) lorsqu’elle est spécialement composée pour un film. Dans le cas contraire, elle peut être une reprise ou une compilation. L’objectif est que chaque mélodie puisse refléter l’image affichée.

Histoire de la musique au cinéma

Les premiers films n’étaient pas accompagnés de sons. Toutefois, les projections de film étaient accompagnées par un orchestre ou un piano. C’est en 1908 que le son a été associé pour la première fois à un film. Lancé le 17 novembre 1908, le film « L’assassinant du duc de Guise », réalisé par Charles Le Bargy et André Calmettes a été le premier film accompagné d’une bande originale. Depuis cette époque, elle est devenue une composante indispensable dans la cinématographie, car sa fonction expressive facilite son association avec les faits relatés dans les films.

Quelques fonctions de la musique de film

Dans un film, l’accompagnement musical permet de marquer chaque mouvement, c’est-à-dire les actes visibles (voler, courir, caresser, etc.) et les sons réels (le vent, la pluie, les soupirs, les cris, etc.). Il permet également de plonger les spectateurs dans un environnement physique, culturel, social ou historique particulier et de commenter l’image en perspective.

Les mélodies permettent d’exprimer les émotions de chaque acteur. Par exemple, lorsque le héros d’un film apprend une mauvaise nouvelle au téléphone, une mélodie effrayante permet au spectateur de déduire automatiquement la nature de la nouvelle. De plus, les mélodies servent de symbole. Elles sont en effet utilisées pour représenter une chose ou une personne connue par les spectateurs, mais qui ne fait pas directement partie de la séquence narrative.

Cet article a été publié par hugo. 31 lectures