La luzerne pour chevrier et développement durable

Pourquoi parle-t-on de durabilité ?

Le critère de durabilité est attribué à la luzerne et reconnue comme telle par les exploitants dès lors que les légumineuses et l’allongement de la rotation constituent des éléments très favorables pour la durabilité.

Pourquoi mesurer une durabilité d’une exploitation ?

Car le but même de toute exploitation est d’être la plus durable possible. D’où l’idée de mesurer la durabilité d’une exploitation afin d’utiliser au mieux les ressources présentes dans les exploitations afin de pérenniser et de développer de manière optimal ce que sera exploitable pour les générations futures. C’est en cherchant à ne pas diminuer le capital d’exploitation de luzerne et fourrage pour chèvre que les exploitants arrivent à maintenir un niveau de durabilité bénéfique et prospère pour les années à venir.

Etre autonome et produire soi-même sa luzerne

Pour jouir pleinement de la durabilité de l’exploitation de ce fourrage pour chèvre, encore faut il pour chaque agriculteur ou exploitant agricole qu’il soit autonome en produisant eux-mêmes leurs luzernes sans aller chercher des ressources extérieures, ni chez des exploitants étrangers, mais de bien aller vers l’agro écosystème tout en utilisant les ressources de sa propre exploitation.

Les trois échelles de la durabilité appliquée à la luzerne

La durabilité de la luzerne peut également être évaluée selon trois échelles :

–          Sociale

–          Environnementale

–          Économique

Il a été évaluée et prouvé qu’au niveau de ses 3 échelles, les exploitations avec luzerne qui la cultivent ou nourrissent leur animaux d’élevage étaient les plus durables.

De plus la luzerne pour chevrier permet de développer la biodiversité variétale des exploitations. Du fait qu’elle permet d’allonger les cycles de rotation, elle contribue à utiliser de moins en moins de produits phytosanitaires. Et en limitant les supports d’azote, elle prend part non seulement au développement durable mais aussi à la préservation des sols et des eaux.