Envie de combattre la cellulite sans chirurgie ?

Vous le savez, il existe une opération chirurgicale qui permet de perdre de la masse graisseuse très rapidement et visiblement : il s’agit de la liposuccion. Pourtant, cette intervention est lourde et non sans conséquences. Le temps de rétablissement peut être long et les ecchymoses sont parfois persistantes. C’est pourquoi il est tant d’adopter une nouvelle façon de mincir : la lipocavitation.

Qu’est-ce que la lipocavitation ?

newshape-3-146x300Il s’agit d’une technique moderne développée par BVA Technology qui implique d’envoyer des ultrasons sur la zone à traiter. Ce procédé permet la destruction des cellules graisseuses qui forment la cellulite.

Effectivement, les micro-ondes produites par le Newshape de BVA Technology produisent des bulles à l’intérieur de ces cellules. Celles-ci implosent et l’aspect « peau d’orange » disparait.

Est-ce dangereux ?

Non, les micro-ondes ne provoquent pas de lésions dans l’organisme. On dit que le procédé est non invasif contrairement à d’autres rayons comme les UV ou les rayons X. De plus, l’application du Newshape est agréable et les séances augmentent véritablement le bien-être de la patiente.

Il est possible d’obtenir un Newshape auprès de l’entreprise BVA Technology. Effectivement, celle-ci développe du matériel esthétique de nouvelles génération. Les procédés font appels à des techniques non invasives afin de remplacer les chirurgies. On peut alors citer les radiofréquences esthétiques, l’épilation laser ou encore la technologie LED utilisée pour le traitement de la peau.

Détails et formations

BVA Technology est accessible depuis l’adresse suivante : bva-technology.com. L’entreprise est distributrice de matériel esthétique et le siège social est installé à Marseille.

Des formations sont organisées tous les ans pour que les professionnels de l’esthétique puissent perfectionner leurs techniques. Pour faire partie de ces formations, contactez BVA Technology vie le formulaire d’inscription.

Cet article a été publié par Bernard. 42 lectures