Maïwenn, nouvelle référence du cinéma français et nouvelle muse de Channel.

Le charme de Maïwenn habituée des tenues glamours, l’actrice et réalisatrice, notamment récompensée au Festival de Cannes devient la nouvelle égérie Chanel.

Maïwenn, apparait, magnifique dans une robe de soirée sobre mais très élégante, au dernier défilé « Croisière » de Chanel et au lancement du livre de la « Petite Veste Noire » à New York.

C’est lors de cet événement qu’a eu lieu la connections entre la réalisatrice et le designer, Karl Lagerfeld. Maïwen dit : « Nous avons beaucoup ri ensemble ce jour-là et j’étais comme hypnotisée par l’ambiance frénétique qui règne autour de Karl Lagerfeld dans son Studio ».

Maïwenn sera l’actrice principale de la nouvelle campagne Automne-Hiver 2013 des lunettes Chanel au nom évocateur de « Prestige ».

Aux manettes Karl Lagerfeld lui même. Celui-ci se chargera personnellement de capturer les clichés qui feront le tour de la France.
Nous sommes tous impatients de découvrir cette nouvelle collection portée par une nouvelle ambassadrice pleine de charme. A ceux qui douterait que Maïwenn n’ai pas l’étoffe d’une égérie Chanel telle Vanessa Paradis ou Catherine Deneuve, laissons le choix à Karl de décider. Ce ne sera pas la première fois qu’on aura le plaisir de la voir en Chanel. Déjà lors du Gala de l’amfAR 2012 au Cap Eden Roc à Antibes, on a pu l’admirer dans une magnifique robe de soirée noire en mousseline de soie Chanel dévoilant élégamment sa fine silhouette et assortie d’une sublime paire d’escarpin et d’une pochette noires.

Une égérie correspondant parfaitement à l’image de la femme Chanel, une femme libre, indépendante et charmante

L’image de la Chanel que Gabrielle, son fondateur, désirait promouvoir est celle d’une femme libre, rebelle, audacieuse mais par-dessus tout féminine. Ayant eu une enfance difficile Maïwenn s’est hissée a cette place par la force de sa volonté et d’un travaille acharné.

Sa force de caractère elle l’a déjà prouvée maintes fois. Alors que son mariage avec le réalisateur Luc Besson, rencontré en 1991 lors de la cérémonie des César, aurait pu être un tremplin pour sa carrière, elle décida de refuser tous les rôles qu’on lui offrait par peur d’être catalogué et décide de suspendre sa carrière au profit de ses études de mode en allant vivre États-Unis, à Beverly Hills. Sur cette époque elle dit : « Je refusais d’être là où on m’attendait : une comédienne de quinze ans qui va faire le rôle principal du prochain Besson. C’était ma façon de lui dire : « Je t’aime pour ce que tu es, pas pour ce que tu peux m’apporter ». Et de clouer le bec à ma mère : « Regarde comme je suis différente de toi, j’aime cet homme mais je ne veux pas travailler avec lui alors que toi, tu n’attends que ça de moi ».

C’est suite à sa difficile séparation avec Luc qu’elle décide de rentrer en France. En proie à la dépression, elle décide de se replonger dans le domaine du cinéma en prenant des cours de théâtres.

Après un “one-woman-show” autobiographique, quelques rôles au cinéma, notamment dans un film d’horreur « Haute-tension » remarqué aux États-Unis, un nouveau mariage, un autre enfant et une autre séparation, elle décide d’écrire et de produire son premier film, dans lequel elle tient aussi le premier rôle, « Pardonnez-moi ». Le film est bien reçu est nommé aux César 2007 dans les catégories meilleur espoir féminin et meilleur premier film.

Après le retour en France, elle continue jouer dans les films, enfin de sortir son propre film en tant qu’une réalisatrice « Pardonnez-moi », lequel lui remporte deux nominations aux César 2007 : meilleur espoir féminin et meilleur premier film.

C’est en 2011 qu’elle accède à la consécration avec sa nouvelle réalisation « Polisse » qui obtient le prix du Jury au festival de Cannes et remporte un franc succès au box office français.

A maintenant 36 ans, Maïwenn fait maintenant partie du gratin du cinéma français. Sa vie personnelle est mouvementée mais sa vie professionnelle est à son apogée. Une femme qui s’est faite toute seule avec courage et ténacité, une égérie de la marque Chanel, une femme forte.

www.chouchourouge.com

 

Cet article a été publié par angelocth. 1 767 lectures